machuetpichu.overblog.com

Jeunesse envole-toi.

"La Paz, la Paz amigo"

La revanche de la lutte libre (catch populaire), ratée à Mexico et rattrapée à la Paz. En plus, ici les cholitas se battent avec leur costume et mettent la raclée aux méchants hommes. (voir le lien en bas avec l'émission Faut pas rêver).

Une capitale culturel pour la Bolivie, bon aussi un immense embouteillage de collectivos. D'énorme marchés pour acheter de l'artisanat, de tout même un marché aux sorcières avec des fœtus de lamas, des lamas séchés....du lourd!

On en profite pour visiter le musée des instruments de musique d'une légende du charango (Ernesto CAVOUR) en Bolivie, concert le soir dans son petit théâtre privé.

La Paz n'est pas une ville paisible, c'est un joyeux chaos.

Avec vos souvenirs, vous allez retrouver dans votre tête les dessins de l'album de Tintin et le temple du soleil: les motifs viennent de la civilisation de Tiwanaku, Hergé a donc commis une petite erreur de civilisation. Le site n'est pas très impressionnant mais c'est toujours sympa de se balader un peu dans le temps.

"¿La Paz, la Paz amigo? Si, claro ! Pero no por mucho tiempo"

"La Paz, la Paz amigo""La Paz, la Paz amigo""La Paz, la Paz amigo"
"La Paz, la Paz amigo""La Paz, la Paz amigo""La Paz, la Paz amigo"
"La Paz, la Paz amigo""La Paz, la Paz amigo""La Paz, la Paz amigo"
"La Paz, la Paz amigo""La Paz, la Paz amigo""La Paz, la Paz amigo"
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article